Malacca, à la croisée de l'Asie et de l'Europe

Publié le par Ludovic Bugand

Malacca, à la croisée de l'Asie et de l'Europe
Malacca, à la croisée de l'Asie et de l'Europe

Si les anglais en avaient décidé autrement, Malacca aurait pu prendre la place de Singapour non pas à la pointe de la péninsule mais comme carrefour économique de premier ordre. C’était pourtant la trajectoire empruntée par cette ville trait d’union de l’océan indien et de la mer de Chine. Malacca a ainsi vu débarquer tour à tour les chinois, les indiens, les arabes puis les portugais, les hollandais et enfin les anglais… Toutes les traces de ces conquêtes sont encore bien visibles et s’empilent dans des quartiers bien distincts comme Chinatown ou Little india ou encore le quartier portugais.

Porte de Santiago

Porte de Santiago

La forteresse, la grande noria et le moulin hollandais
La forteresse, la grande noria et le moulin hollandaisLa forteresse, la grande noria et le moulin hollandais
La forteresse, la grande noria et le moulin hollandais

La forteresse, la grande noria et le moulin hollandais

La résidence des gouverneurs

La résidence des gouverneurs

La population est ainsi à l’image de Singapour, c’est à dire multiculturelle et nous avons rarement vu au sein d’une même ville autant d’édifices religieux différents. En moins de 200 m on peut passer tour à tour d’un temple hindouiste à un temple taoïste puis d’une mosquée (les 2 plus vieilles mosquées de Malaisie sont à Malacca) à une église protestante (construite par les hollandais pendant l’époque coloniale avec des briques rouges venant d’Hollande) ou une église catholique (par exemple l’église Saint Paul construite par les portugais en 1521 ou l’église Saint Francois Xavier dédiée à l’Apôtre des Indes qui évangélisa le Sud Est asiatique au 16 ème siècle).

Christ Church

Christ Church

Eglise Saint François-xavier

Eglise Saint François-xavier

Bassin d'ablution de la mosquée

Bassin d'ablution de la mosquée

Eglise Saint PaulEglise Saint Paul

Eglise Saint Paul

Temple TaoisteTemple TaoisteTemple Taoiste

Temple Taoiste

Malacca, à la croisée de l'Asie et de l'Europe
Malacca, à la croisée de l'Asie et de l'Europe
Malacca, à la croisée de l'Asie et de l'EuropeMalacca, à la croisée de l'Asie et de l'Europe
Malacca, à la croisée de l'Asie et de l'Europe
Malacca, à la croisée de l'Asie et de l'Europe

Il est difficile pour nous de dire comment toutes ces communautés vivent ensemble aujourd’hui.

Mais quand on constate, même à distance, l’explosion des chiffres du FN en France, ce contraste en matière d’ouverture multi-culturelle nous fait amèrement rire. On se dit, qu’il faudrait pouvoir payer un voyage en Asie à chacun des électeurs du FN pour qu’ils puissent ouvrir les yeux sur la réalité du monde. Le voyage éduque !

Chinatown
ChinatownChinatown
Chinatown

Chinatown

Comme à Singapour, nous allons prendre plaisir à passer d’un quartier à l’autre, sauf qu’à Malacca, une petite journée suffit pour faire le tour de son centre historique à pied et non à bord d'un des ces fameux trishaws. Et pour nous les journées sont courtes car il fait très voire trop chaud ici. Donc après le déjeuner, on se réfugie dans notre guesthouse (Old town guesthouse : proprio très sympa et bien placée), pour travailler et se reposer sous les ventilos, à l’écart du soleil. Par chance, nous sommes les seuls et toute la guesthouse est pour nous !

Malacca, à la croisée de l'Asie et de l'EuropeMalacca, à la croisée de l'Asie et de l'EuropeMalacca, à la croisée de l'Asie et de l'Europe

Nous visitons également la ville, en bateau depuis l’agréable rivière qui la traverse, découvrant ainsi d’intéressants quartiers historiques et aussi de gros varans !

Malacca, à la croisée de l'Asie et de l'EuropeMalacca, à la croisée de l'Asie et de l'Europe
Malacca, à la croisée de l'Asie et de l'Europe
Malacca, à la croisée de l'Asie et de l'EuropeMalacca, à la croisée de l'Asie et de l'EuropeMalacca, à la croisée de l'Asie et de l'Europe
Malacca, à la croisée de l'Asie et de l'Europe

Enfin, l’orage de fin de journée nous obligera à faire une halte dans l’un des grands magasins de la ville. En fait il s’agit du nouveau quartier moderne de Malacca composé de 3 grands malls. Après les grandes croisades c’est désormais la consommation qui dessine nos villes ! Néanmoins on se prête au jeu et au fait que la Malaisie est la destination la moins chère du monde pour acheter Apple !

Nous avions prévu de séjourner 3 jour à Malacca, mais ayant vu l’essentiel, nous avançons notre départ d’une journée pour rejoindre la jungle et les moustiques et sangsues du Taman Negara.

Publié dans malaisie, carnet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marion 13/04/2015 08:09

Des cultures bien différentes, mais au font une même approche commerciale : la reine des neiges est partout !!!

Evelyne 12/04/2015 22:38

Je découvre la Malaisie et les bâtiments hollandais, surprenant !
Et sinon, côté nourriture, c'est comment ?
Bises à vous