Halte à Phang Nga

Publié le par Ludovic Bugand

Halte à Phang Nga

Il n’est pas sûr qu’en cette fin de périple asiatique nous ayons privilégié l’itinéraire le plus simple pour profiter du Sud de la Thaïlande et rejoindre la Malaisie et Singapour. On prépare le voyage avec un an d’avance mais au final il se fait en direct. Donc bien évidemment nous aurions mieux fait d’atterrir à Surath Thani (pour l’ile de phangam) plutôt que Krabi pour ensuite clore le chapitre Thaïlandais en longeant la côte de la mer d’Andaman jusqu’à Penang. Là on se retrouve à faire l’aller retour entre la mer d’Andaman et le golfe de Thaïlande pour voler ensuite directement depuis Krabi en direction de Singapour. Nous verrons plus tard pour la Malaisie… que nous sillonnerons à l’envers de ce que nous avions prévu il y a fort longtemps.

Cela dit, pour éviter un troisième passage à Krabi, on se dit que Phang Nga constitue un point d’attache intéressant pour visiter son parc maritime tout en restant éloigné de Phuket et à proximité de l’aéroport de Krabi.

Halte à Phang Nga
Halte à Phang Nga

Nos premiers pas nous font découvrir une ville très simple, sans touristes à mille lieux des Phuket, Kho Phi Phi et Kho Lanta et pourtant au coeur d’un des plus beaux parcs maritimes du monde. Le tour des agences locales est très vite fait pour booker notre balade du lendemain à bord d’un longtail boat. Au programme, une escapade au coeur de la mangrove et autour des innombrables falaises rocheuses du parc, un goût de baie d’Halong mais avec le soleil cette fois ci !

Halte à Phang Nga
Halte à Phang NgaHalte à Phang NgaHalte à Phang Nga
Halte à Phang NgaHalte à Phang Nga

Nous accostons sur l’île de James Bond où tous les russes en séjour à Phuket semblent s’être donnés rendez-vous ! On ne peut pas dire qu’ils nous manquaient.

Halte à Phang NgaHalte à Phang Nga
Halte à Phang Nga
Halte à Phang Nga

Alors on ne s’attarde pas pour rejoindre une petite plage où nous pic-niquerons paisiblement.

Halte à Phang Nga
Halte à Phang Nga
Halte à Phang Nga

Au détour des pics, des grottes débouchant sur des lagunes prisonnières de la roche, nous rejoignons ensuite un petit village musulman sur pilotis. Celui-ci n’a rien à voir avec les villages flottants du Cambodge et du Vietnam. Des passerelles en béton sont aménagées pour se déplacer facilement dans tout le village qui dispose même de son terrain de foot. Il faut quand même savoir que ce village a été entièrement dévasté par le tsunami de 2004 et que chaque famille déplore la perte de plusieurs de ces membres. Beaucoup ont donc désormais fait le choix de fuir ce mode de vie particulier pour trouver refuge sur la terre ferme, loin derrière les hectares de mangrove.

Halte à Phang NgaHalte à Phang Nga
Halte à Phang NgaHalte à Phang Nga

De retour à Phang Nga, nous en profitons aussi pour admirer son temple, la grotte et surtout l’énorme dragon d’au moins 50 m dans lequel nous pouvons entrer pour en ressortir au milieu de statues représentant l’enfer : il commence à faire nuit, l’orage gronde, Simon n’est vraiment pas rassuré…Nous rentrerons à la guesthouse trempés mais heureux d’avoir croisés le chemin d’une famille qui nous a pris en stop dans son pick-up : les enfants dedans, nous dans le coffre sous la grêle!

Halte à Phang Nga
Halte à Phang Nga

Publié dans thailande, carnet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article