Champassak, le What Phu et Mont Pénis

Publié le par Ludovic

Après nos 15 heures de bus de nuit, nous arrivons vers 7H du matin à Pakse d’où reprenons direct un minivan avec un couple d’allemand pour notre guesthouse à Champassak.

Dans le sleeping busDans le sleeping bus

Dans le sleeping bus

Nous n’y resterons qu’une nuit mais la guesthouse est très sympa, face au mékong, avec ses hamacs pour se détendre et toujours pour une misère.

Champassak, le What Phu et Mont Pénis
Champassak, le What Phu et Mont Pénis

Mais si nous faisons ce détour par Champasak, c’est avant tout pour son célèbre phallus, le lingam pour les Khmers rouges également baptisé le « Mont Pénis » par les laotiens. Cette montagne à caractère mystique a su nous captiver comme plusieurs civilisations avant nous qui y établir le somptueux complexe de Wat Phu. Il s’agit d’un temple antique, préangkorien, réhabilité au fil des civilisations et donc des religions. Le site a ainsi été sacralisé par au moins 3 cultures successives : le royaume de Chen La entre le 6è et le 8è siècle, puis la civilisation Khmer préangkorienne et finalement le royaume de Xan Lang qui reconvertit les temples hindous en sanctuaires bouddhiques.

Le Mont Pénis en long et en large
Le Mont Pénis en long et en large

Le Mont Pénis en long et en large

Champassak, le What Phu et Mont Pénis

Donc après un bon petit déjeuner, nous repartons en Tuk tuk avec le proprio pour le Wat Phu et son phallus à une vingtaine de kms de Champassak.

Malgré l’ombre des frangipaniers, il fait bien chaud pour visiter cet ancien sanctuaire khmer, plus petit qu’Angkor, mais déjà impressionnant!

Champassak, le What Phu et Mont Pénis
Champassak, le What Phu et Mont Pénis

Ces pavillons en ruine, le sanctuaire, les escaliers biscornus, les grands arbres avec la montagne sacrée en arrière plan forment un paysage magique.

Champassak, le What Phu et Mont PénisChampassak, le What Phu et Mont Pénis
Champassak, le What Phu et Mont PénisChampassak, le What Phu et Mont Pénis
Champassak, le What Phu et Mont Pénis
Champassak, le What Phu et Mont Pénis

Les enfants courent partout à la recherche d’un crocodile en pierre puis d’un éléphant en pierre et enfin la source sacrée sous une petite grotte! et tout d’un coup un gros serpent vert : un boa émeraude ou le serpent oeil de chat ou un cobra…

Champassak, le What Phu et Mont PénisChampassak, le What Phu et Mont Pénis
Champassak, le What Phu et Mont PénisChampassak, le What Phu et Mont Pénis

Ouf plus de peur que de mal mais il va falloir faire attention car le Laos est aussi miné de serpents

Après 2 heures de visite, une belle pause nous attend dans nos hamacs face au Mékong et j’en profiterais pour me rendre chez la voisine faire un soin du visage et des cheveux à l’huile de coco, que c’est bon!!

Un peu de devoirs, un beau coucher du soleil et au lit tout le monde, demain Don Khone aux 4000 iles!

Publié dans laos, carnet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Voyager au Cambodge 07/02/2020 05:01

Nous avons eu l'occasion de visiter la pagode Wat Luang. Joli temple à portée de n'importe quel hôtel du centre-ville de Pakse. Ne nécessite pas une tenue modeste mais il y a beaucoup de moines qui résident ici, donc je me sentais coupable de porter un débardeur, d'après ce que je sais sur la couverture des épaules dans les décors des temples. La prochaine fois, j'apporterais un foulard ou une chemise longue pour montrer plus de respect. Vaut vraiment le détour.

Tonton 25/01/2015 20:24

Un peu déçu par le Mont Pénis !! C'st vrai que ça donne envie!!

Gros bisous

Tonton 25/01/2015 20:24

Les photos et le voyage donnent envie, je ne veux pas d’amalgame!

papyjeep 25/01/2015 17:39

Vous devez etre bien crevés avec ces longs trajets en bus.

Ces belles photos nous mettent bien en appetit !

A très bientot,