AYUTTHAYA ET LOPBURI

Publié le par Ludovic

Ayutthaya

Après à peine 2 heures de train depuis Bangkok, nous voilà arrivés à Ayutthaya! Le prix des transports est assez surprenant en Thaïlande. Le billet de train pour faire le trajet Bangkok Ayutthaya nous coûtera tout juste 2€ pour nous 5, le même prix que les 2km en tuc-tuc de la gare à notre guesthouse ! Peu importe, c’est pratique et pas cher et cela nous permet d’être très libre dans nos déplacements. Nous déposons alors nos valises au Sherwood guesthouse conseillé par Charlyne et Jean sur leur blog. Merci pour le tuyau car il est vrai que le rapport qualité prix est très correct. Par contre, Jean, tu avais oublié de préciser que la gérante portait les plus courtes jupes d’Ayutthaya ce qui bien entendu n’enlève rien au charme de cet hôtel.

AYUTTHAYA ET LOPBURI

Ayutthaya est une ancienne capitale royale et plus exactement la capitale du Siam pendant 400 ans (de 1350 à 1767). Aujourd’hui ce n’est plus que des ruines de temples très imposants et éparpillés dans le centre de la ville. Par chance, il n’y avait pas encore trop de touristes malgré le début des vacances scolaires. C’était donc la période idéale pour sillonner ce centre historique et culturel inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

AYUTTHAYA ET LOPBURI
AYUTTHAYA ET LOPBURI

Pour profiter pleinement et tranquillement des richesses de la ville, nous embarquons sur 2 vélos « crocodiles » chargés de notre marmaille. Rien de plus pratique pour aller de temples en temples à la découverte des dernières richesses laissés en friche par les birmans. L’occasion d’occuper les enfants à une chasse au trésor archéologique.

Les temples d'Ayutthaya
Les temples d'AyutthayaLes temples d'Ayutthaya
Les temples d'AyutthayaLes temples d'Ayutthaya
Les temples d'AyutthayaLes temples d'AyutthayaLes temples d'Ayutthaya

Les temples d'Ayutthaya

Jusqu’au moment où nous devons freiner brutalement devant la trompe d’un éléphant.

AYUTTHAYA ET LOPBURI
AYUTTHAYA ET LOPBURI

Eh oui, ils ne sont pas tous en pierres et à Ayutthaya, ils font même concurrence aux tuc-tuc. Nous nous plaçons en aspiration derrière le postérieur du plus gros mammifère terrestre pour soulager nos mollets jusqu’à leur centre. Surprise pour les enfants, certains sont roses comme les copains d’Elmer et en plus ils dansent. Ca fait un peu fête foraine mais au moins ça nous permet de démontrer que le voyage tient toutes ses promesses. Tout le monde en a pour son compte !

Les pottes d'Elmer

Les pottes d'Elmer

Mais Ayutthaya n’est pas que vieilles pierres et gros mammifères.

Les thais comme les indonésiens et même les chinois vouent un culte aux poissons en tout genre souvent d’une taille importante d’ailleurs, que nous retrouvons dans toutes les guesthouses, les restos et aussi les temples : cela porte chance il parait!

Alors, nous nous amuserons à nourrir au bord de la rivière et d’un temple des poissons chats énormes!!

Un affluant du Chao Praya
Un affluant du Chao Praya

Un affluant du Chao Praya

Nous ferons également la découverte de son marché flottant très agréable dans lequel nous nous laissons emporter par nos flâneries sans faire attention à sa fermeture. Quand nous nous décidons à rentrer, nous nous rendons compte que nous sommes les derniers badauds et que malheureusement tous les tuc-tuc ont quitté la place. Cela nous a permis de tester la gentillesse des thaïlandais et effectivement en moins de 2 minutes une voiture nous prendra en stop pour nos déposer à la porte de l’hôtel.

Marché flottant

Marché flottant

Notre séjour à Ayutthaya avait lieu pendant une fête. Les 2 kilomètres de l’avenue face à l’hôtel ne sont que stands de fringues, de meubles, de matelas, de manèges et surtout de cuisines ambulantes. On en profite pour déguster tout ce qui nous allèche : pad thai, spring rolls, brochettes, saucisses de nouilles, mais, barbe à papa, beignets en tout genre, crêpe oeuf banane chocolat, scorpions et sauterelles grillés (ah non pardon) …

AYUTTHAYA ET LOPBURI
AYUTTHAYA ET LOPBURI
AYUTTHAYA ET LOPBURIAYUTTHAYA ET LOPBURI
AYUTTHAYA ET LOPBURI

D’ailleurs, sans parler de la fête, on trouve partout des food center avec des barbecues ambulants et des produits en tout genre, c’est assez impressionnant et surtout très bon !

Ce sont des petites affaires familiales où parents, enfants et parfois grands parents cuisinent pour nous!

AYUTTHAYA ET LOPBURI
AYUTTHAYA ET LOPBURI
AYUTTHAYA ET LOPBURI

Lopburi

Notre second stop était Lopburi d’où nous avions prévu de prendre le train de nuit pour Chiang Maï. Comme Ayutthaya, Lop Buri est une ville de temples.

Lop Buri, une ville de temples

Lop Buri, une ville de temples

... et de singes !!!!
... et de singes !!!!

Mais ce que nous retenons surtout ce sont les milliers de singes qui ont envahi le quartier de la gare et les quelques temples à proximité. On se croirait dans la planète des singes en version macaque. c’est assez stupéfiant de les voir percher sur les fils électriques, les toits ou les balcons. Il y en a de partout comme s’ils venaient juste de prendre la ville d’assaut. La nuit, leur présence prend un caractère inquiétant avec leur ombre qui se déploie sur les murs et les toits. Par conséquence toutes les fenêtres sont grillagées et les commerçants sont avec leur balais à la main pour éloigner les macaques de leur étale.

AYUTTHAYA ET LOPBURIAYUTTHAYA ET LOPBURI
AYUTTHAYA ET LOPBURI

Nous ferons vite le tour de la ville qui vaut quand même l’intérêt avec des enfants et en particulier sa place très animée le soir où tout le monde se retrouve pour faire de la gym, du fitness, du football et ce que nous ne connaissions pas le sepak takraw. C’est un sport aussi populaire que la boxe qui est une sorte de volley-foot-kung fu. Vu la technique des joueurs capable de faire un retourné acrobatique à plus de 2,5m de haut, on se demande pourquoi la Thaïlande n’est pas championne du monde de foot !

Partie improvisée de sepak takraw

Partie improvisée de sepak takraw

Nos 3 macaques

Nos 3 macaques

Publié dans carnet, thailande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Rik 06/01/2015 02:36

joli cette variété de macaques les "bubu" je suis étonnée que moyen bubu ne tire pas la langue!! Très sympa le macaque style nikie de saint phalle!!! bisous

Evelyne 03/01/2015 00:11

Très sympa, ça me rappelle de bons souvenirs (même les insectes grillés - enfin les petits, les plus gros je n'ai pas pu)